Comment le piano et la musique animent ma vie


Bienvenue sur mon blog, et merci pour votre visite !

Arabesque op 18

4 commentaires

Description de l’Arabesque op 18 de Schumann

Cette arabesque est construite sous forme de rondo : un refrain, deux couplets et une coda en conclusion. Le titre d’arabesque vient caractériser les ornements du refrain, avec son rythme pointé et son accompagnement.

La difficulté du refrain, qui vient dès le début de la partition, est de rendre audible les trois différentes voix, dont la voix médiane, entre la main gauche et la main droite. Le premier couplet est de construction plus simple, à quatre voix, un peu répétitif. Le retour au refrain est composé de 15 mesures assez agréables. Le deuxième couplet brise le rêve poétique sous un rythme de marche, brodé sur le motif du refrain. Enfin la conclusion, un peu plus lente, est d’une grâce très singulière.

Une fois que la polyphonie du refrain est maitrisée, la suite ne présente pas de difficultés techniques particulières, mais demande une interprétation attentive.

Pour beaucoup, cette Arabesque ne vaut que par sa conclusion, 16 mesures d’une rêverie incroyable.

Dessin d'une Arabesque op 18

Une arabesque, composée de plusieurs lignes qui montent, descendent, se croisent, comme les voix de cette Arabesque op 18 de Schumann

Mon apprentissage de l’Arabesque op 18

J’ai appris ce morceau à deux reprises : une fois quand j’étais adolescents, et une seconde fois bien plus tard, lorsque j’ai recommencé les cours de piano. C’est à l’occasion de cette reprise que j’ai eu le plus de mal. J’ai d’abord du corriger les mauvaises habitudes que j’avais prises au fil du temps. Le travail sur la polyphonie a aussi exigé de moi de nombreuses heures, notamment sur le refrain. Les couplets sont un peu plus faciles, une fois passés le déchiffrage. Même si cette Arabesque op 18 m’a donné du travail, je ne peux pas dire que ce soit un morceau très difficile.

Une interprétation de l’Arabesque op 18 de Schumann

Une interprétation de cette œuvre par Vladimir Felstman :

Connaissez-vous d’autres interprétations qui valent le détour ? (je ne suis pas très convaincu par celle que je vous propose, mais les autres me conviennent encore moins…)

4 Commentaires

  1. Par Willem kempff c est une merveille…..

  2. Merci bien ! Je le présente au bac et votre analyse m’aide grandement à comprendre la cohérence de ce morceau .

Laisser un commentaire