Comment le piano et la musique animent ma vie


Bienvenue sur mon blog, et merci pour votre visite !

Quels exercices techniques choisir pour le piano ?

2 commentaires

Vu la richesse du répertoire pour le piano, il n’est pas nécessaire d’être virtuose pour jouer du piano et se faire plaisir. Mais c’est dans notre nature de vouloir progresser, et les disques ou les concerts que nous écoutons nous y incitent fortement… Et pour progresser, le plus efficace est de travailler des exercices techniques pour le piano. Sauf qu’il peut arriver de se décourager devant un exercice en se demandant si c’est vraiment utile de le travailler. Pour être efficace, un exercice technique doit être adapté : à notre technique, aux morceaux que nous jouons, et à notre personnalité.

L’efficacité d’un exercice se mesure à notre technique déjà acquise. En prenant l’exemple de Hanon et de ses exercices pour devenir virtuose, inutile de se lancer dans l’exercice n°17, qui permet de travailler les extensions, sans avoir d’abord maitriser l’exercice n°3, qui est plus facile. Sauf que si Hanon permet de travailler les extensions, ou plus globalement l’agilité des doigts, il n’est pas très efficace lorsqu’il s’agit d’améliorer l’indépendance des doigts ou même de travailler le sens du rythme. Sans compter que les exercices sont écrits sans altérations. Et bien qu’il soit fortement conseillé de travailler les différentes clés pour chaque exercice, c’est à nous de transposer ces exercices ! (pour info, il existe aujourd’hui le site internet www.hanon-online.com qui donne les différents exercices déjà transposés).

exercices techniques pour le pianoPour être efficace, un exercice technique doit également correspondre aux partitions que nous jouons. Si on travaille la valse minute (op.64 n°1) de Chopin, l’exercice n°14 de Hanon, transposé dans la bonne tonalité, pourra éventuellement nous être utile (au moins pour la main droite). Mais si on travaille le prélude op. 28 n°15 de Chopin (La goutte d’eau), avec ses notes tenues et ses basses répétées, il faudra par exemple plutôt se rabattre sur un exercice 11 de Czerny (oeuvre 802). Bien sûr cela vaut également pour des répertoires plus distincts : aucune raison de travailler les mêmes exercices si on joue les Gymnopédies de Satie ou une sonate de Mozart.

Enfin, le dernier aspect, et non des moindres, c’est notre personnalité. C’est sans doute ce qui est le moins pris en compte dans le choix d’un exercice technique, mais pourtant tellement important ! Rappelons-nous que le piano doit être un plaisir, surtout pour tous ceux qui le pratiquent en amateur. Alors pourquoi s’acharner sur des exercices si on n’y prend goût, au moins un minimum ?

C’est suite à ce constat que j’ai découvert A Dozen A Day par Edna-Mae Burnam (Editions The Willis Music Company). Le concept, c’est de pratiquer tous les jours une petite douzaine d’exercices techniques variés. Ce sont des exercices d’une à trois lignes en moyenne, de difficulté progressive. En plus, il existe plusieurs livrets, en fonction de notre expérience au piano. Ce n’est sans doute pas une méthode miracle (en existe-t-il ?), mais cette méthode permet de faire progresser notre technique en fonction des besoins de nos propres doigts, puisque les exercices sont progressifs, tout en s’adaptant au répertoire le plus grand possible, puisque les exercices sont variés, et en limitant l’ennui qu’on aurait à les pratiquer, puisqu’ils sont présentés de manière agréable…

Au cas où l’ennui survient alors que vous travaillez vos exercices pour progresser, ne vous découragez pas : changez de méthode !

2 Commentaires

  1. Super ton blog, je viens de le découvrir et je suis abonnée aux flux, ainsi, rien de perdu !!
    Bon WEnd !

Laisser un commentaire