Comment le piano et la musique animent ma vie


Bienvenue sur mon blog, et merci pour votre visite !

Mazurka op 6 no 2

0 Commentaires

Cette mazurka op 6 no 2 est plus courte et plus simple que la première, mais je crois que c’est ma préférée de l’opus ! C’est vrai que ce genre de pièce est assez simple : une mélodie et un accompagnement, sans contre-chants, sans voix différentes à faire ressortir. Mais je trouve que les mélodies, même simples, sont délicieusement belles !

la mazurka op 6 no 2 est avant tout une danse

Description de la Mazurka op 6 no 2

La mazurka op 6 n°2 commence par une introduction rythmée, donne un peu de mystère à cette pièce. Ensuite trois thèmes se succèdent avec plusieurs répétitions. A la fin du 3ème thème, qui comporte la mention gajo (gai), l’introduction est reprise, puis le 1er thème pour conclure la mazurka.
Cette mazurka est plus lente que la première (Andantino sur mon édition). Cette fois encore, le déchiffrage et la mise en place de cette mazurka op 6 n°2 ne présente pas vraiment de difficultés. C’est le travail sur l’interprétation qui sera important.

Mon apprentissage de la Mazurka op 6 no 2

Ainsi, l’introduction est assez simple au déchiffrage, mais demande un petit travail pour faire ressortir le chant. Comme le dit ma prof, la MG et les sol de la MD doivent résonner un peu comme un tambourin qui accompagnerait la mélodie jouée par la MD.
Les trois autres thèmes sont également simples à déchiffrer. Enfin, il faut quand même reconnaître que les altérations sont nombreuses : 4# à la clé et de nombreuses altérations (tonalité en do# mineur).
La conclusion, qui est la reprise du premier thème, doit être particulièrement soignée. D’abord le rubato, qui permet à l’interprète d’abandonner la rigueur de la mesure, en avançant, ou retardant certaines notes. Et ensuite le mode piqué-lié des dernières phrases : les notes sont piquées mais également liées par le phrasé musical. Cela donne une complète liberté d’interprétation pour cette conclusion…

Interprétations de la Mazurka op 6 no 2

Interprétation de Vladimir Ashkenazy, disponible sur Deezer ou Youtube :

Laisser un commentaire