Comment le piano et la musique animent ma vie


Bienvenue sur mon blog, et merci pour votre visite !

Qui suis-je ?

Benjamin et Olivia
Voilà plus de 30 ans que je joue du piano. J’ai commencé à l’âge de 5 ans et demi. Le professeur venait à la maison et pendant une heure, mes deux grands frères et moi, nous nous succédions au clavier. J’ai continué à prendre des cours pendant plus de 20 ans. J’ai mené de front mes études et ma pratique du piano, qui était devenue indispensable pour mon équilibre !

Puis au début de ma vie professionnelle, j’ai arrêté les cours suite à un déménagement depuis l’Ardèche pour le Val d’Oise. Je n’ai pas eu le courage d’essayer de retrouver un professeur de piano. J’ai bien sûr continué à jouer, mais toujours les mêmes morceaux. Et petit à petit, j’ai abandonné les morceaux les plus compliqués ou les plus longs. Et j’ai fini par tourner en rond sur quelques morceaux.

Au bout de quelques années, j’ai enfin eu le courage et l’envie d’en apprendre de nouveaux. Et, tout naturellement, j’ai ressenti le besoin de reprendre des cours. Après 7 ans d’interruption j’ai fait un stage à l’été 2012 et je suis revenu sur les rails des cours hebdomadaires.

Aujourd’hui je crois que cette aventure musicale mérite d’être partagée. Non pas parce qu’elle est mieux qu’une autre, mais 30 ans dans une vie, ça donne des choses à dire. Comme j’ai eu l’occasion de donner quelques “cours” à des jeunes et des adultes, je sais que le soutien n’est pas que pédagogique, et que la pratique d’un instrument, c’est aussi du partage.

Voici l’objet de ce blog. Aider les pianistes à garder le tempo en partageant mon expérience, en dévoilant les dessous des notes de mon piano.

Alors n’hésitez pas à commenter mes billets, ou même à me faire part de vos états d’âme, et du mieux que je peux, je partagerai mon expérience personnelle !

8 Commentaires

  1. C’est émouvant de voir combien le prof de piano à domicile à marquer votre vie. Je donne des cours à domicile et je suis toujours ëmue car je participe à construire des personnalités. Merci pour ce témoignage. Sandrine

    • Merci pour ce commentaire, c’est vrai qu’un prof de piano nous accompagne souvent pendant plusieurs années, notamment pour les cours particuliers. Ce qui est sûr, c’est que sans elle, je n’aurais pas cette passion pour l’instrument aujourd’hui !

  2. N’hésitez pas à commencer le piano ou à reprendre des cours à n’importe quel âge !…
    J’ai commencé le piano à 8 ans avec un professeur privé et selon “l’ancienne méthode” …on me forçait à torturer ma (petite) main, d’ailleurs mes doigts en sont tordus..et je prenais régulièrement des coups de règle en bois sur les doits pour cause de mauvais doigté, mauvais tempo ou fausse note…Cela a contribué à me dégoûter des cours. De plus j’avais un grand frère qui après 10 ans de cours se mettait au blues et au boogie ; j’avais plus envie de jouer ces styles que la “lettre à Elise” ! J’ai donc arrêter complètement le piano pendant 5 ans, sans plus toucher un clavier.
    A 14 ans , avec des copains de collège on a monté notre groupe rock…Alors je m’y suis remis , tout seul et ai découvert d’oreille par exemple la gamme de blues et bien d’autres bases….
    A 15 ans j’ai pris 2 ans de cours d’orgue et je faisais ma première scène (un bal de” village avec des pappy…) à 16 ans j’ai joué salle Pleyel dans le cadre d’un concours d’orgue électronique.
    A 18 ans j’ai pris 2 ans de cours de jazz…mon prof est parti ensuite faire carrière à Paris.A cette époque j’ai acquis un homme studio et composait toutes les nuits (le jour j’allais à la fac). Je jouais avec des orchestres de bal et montait des duo avec des chanteuses pour faire du piano bar dans les restaurants, café etc…

    Depuis je n’ai plus jamais arreté la musique , les groupes ou mes prestations en piano solo… Cela fait quarante ans depuis mon premier bal… Je disais à mes (nouvelles ) copine , “je te préviens, j’ai une maîtresse… la musique …elle m’a toujours été fidèle et jamais trahie…il faudra faire avec, et supporter mes entraînements quotidiens !…
    Tout cela pour dire enfin ..si vous avez arréter le piano depuis longtemps..ne dites pas “j’aimerais bien en refaire” mais inscrivez vous à un cours !!!!
    C’est ce que j’ai fait il ya trois ans ….je me suis inscrit au conservatoire et depuis je n’ai de cesse de m’enthousiasmer , quand je pose mes doigts tordus sur un clavier ils sont réjouis..je n’ai jamais tant travaillé quotidiennement…la musique a toujours fait partie de ma vie et me comble d’allégresse ! Pourtant j’étais fâché avec les conservatoires car à 12 ans , l’un deux m’a refusé en classe de flûte traversière débutant; motif : trop vieux pour commencer cet instrument (malgré mon expérience pianistique et de solfège)!
    Bref (!!!!) aujourd’hui je suis très heureux d’avoir repris, j’ai et ai eu des super profs de jazz , j’apprends , je découvre, je progresse, je désapprends (c’est le plus difficile) mes manies, je corrige mes défauts etc…Et c’est bon pour entretenir et développer son intellect…

    J’ai souffert au début en classe de rythme (je n’en avais jamais fait !) et maintenant ça va…Je passe les examens et les auditions comme les jeunes pianistes…et compte bien continuer longtemps encore et obtenir dans 3 ans mon diplôme de fin d’étude …qui me permettra d’enseigner le piano officiellement, quand je serai en retraîte (j’ai déjà donné des cours et même à des débutants de 40 ans…! Ils progressent bien parce qu’ils sont plus motivés que la plupart des jeunes).
    Aujourd’hui je jam régulièrement dans un club de jazz, je rencontre plein de (bons) musiciens, je joue dans un groupe de jazz, et un duo piano -chant et me produit régulièrement sur scène.
    Le temps passe vite vite ! Ne remettez pas vos désirs à demain !
    Vous avez envie de re-taquiner le clavier …Faites-le !
    J’ai vendu un piano à une amie qui voulait commencer à 40 ans, et en plus avec un handicap moteur….Elle me remercie régulièrement de l’avoir encouragée et y trouve son bonheur, de la confiance en elle, et elle progresse !!!

    Synthèse !!! (lol)
    Pas d’âge pour se faire plaisir
    Pas d’âge pour progresser
    Pas d’âge pour débuter….c’est aujourd’ui le meilleur jour !

    Je vous souhaite une bonne année, avec plein de musique dans le coeur et l’esprit et vous allez faire des rencontres extraordinaires avec elle…car la musique , c’est le partage !

    Whynotes@sfr.fr

    • Merci pour ce partage enthousiaste. Le piano est un instrument merveilleux dont je découvre depuis peu les richesses. Je suis un ancien prof de conservatoire violoniste altiste et flutiste a bec. A la suite dune agression jai perdu les capacites physique pour jouer du violon. Alors apres une periode de frustration jai rebondi en me mettant au piano. C’est devenu une véritable passion!

  3. Intéressé par la démarche de ce blog, je viens de m’inscrire (je suis autodidacte au piano plutôt Jazzy et passionné par mon propre système de notation des accords et de gammes :la notation “MAUS”)

  4. J’ai 15 ans, j’ai commencé le piano à 6 ans et à présent c’est ma passion. J’aimerai en faire mon métier mais j’ai peur de me jeter à l’eau.
    Avez-vous déjà pensé à en faire votre métier étant jeune?

    • Bonjour
      Je n’ai jamais vraiment voulu être pianiste professionnel parce que je me suis rendu compte que la “concurrence” était trop difficile pour moi. Il y a beaucoup de très bons pianistes et je ne me considère pas comme tel. Pour ma part, je n’avais pas envie de consacrer toute ma vie (professionnelle et privée) à ma passion pour le piano, j’avais besoin de changer de perspectives. Mais ce n’est que mon opinion et c’est super si vous arrivez à concilier votre passion avec votre vie professionnelle !
      Après tout dépend de ce que vous visez comme type de boulot : concertiste, musicienne dans un groupe, professeur de musique en école de musique ou en établissement scolaire, professeur de piano en cours particulier… Pour chacun de ces métiers, les compétences ne sont pas les mêmes et certains sont peut-être plus “faciles” que d’autres…
      Bon courage pour faire vos choix…!!

Laisser un commentaire